112 Route d'Aniane, 34150 Saint-Jean-de-Fos, France
+33 4 67 57 36 00

Le pont du diable

Époustouflant, vertigineux, magnifique serait sans doute les mots les plus appropriés pour expliquer la vue qui s’étend à nos pieds quand on se trouve sur le Pont du Diable aussi appelé Pont du Gour noir. De ce pont en pierre de construction romane datant du 11ème siècle et aujourd’hui piétonnier, un spectacle s’offre à nous. Un paysage d’une grande beauté constitué de gorges sauvages creusées par les eaux, de cascades qui coulent le long des parois rocheuses, d’une nature sauvage aux parfums si reconnaissables. A chaque saison la végétation diffère, nous offrant une palette de couleurs incroyables. De quoi s’émerveiller encore et encore… Le Pont du Diable c’est aussi un lieu où il est bon de se retrouver en famille ou entre amis. On y rencontre des gens du monde entier, venus admirer la beauté des lieux mais aussi profiter des gorges de l’Hérault pour se baigner, faire du canoë, se promener sur la plage ou marcher le long des sentiers. Un parfum de vacances et de détente.

La légende du pont du Diable

La légende raconte, que le pont qui devait relier l’Abbaye d’Aniane à l’Abbaye de Saint Guilhem, n’arrivait pas à finir d’être construit. Chaque nuit quelqu’un venait détruire ce qui avait été fait la journée ! Les moines demandèrent au Saint Patron Guilhem de les aider à arrêter les coupables. Guilhem décida alors de se rendre à la nuit tombée, au pont du Diable. Quelle ne fut sa surprise de voir que celui qui détruisait l’ouvrage, n’était autre que le Diable. Guilhem qui n’obtiendrait pas sagesse de la part de celui-ci, dut accepter de pactiser avec lui s’il voulait voir un jour le pont se construire. Il fut donc décidé que le Diable lui-même construirait le pont le plus solide qui soit afin de le rendre indestructible en échange de quoi Guilhem s’engageait à lui livrer l’âme d’un de ses « chiens de serviteurs » comme le Diable aimait les nommer. Le pont fut construit en seulement 3 jours et comme convenu, Guilhem vint à sa rencontre afin d’honorer sa promesse. Le Diable qui avait rempli sa part du contrat se réjouissait d’emporter avec lui l’âme promise. Guilhem qui avait tout prévu, lança un os de l’autre côté du pont et le chien qui se trouvait à côté de lui courut le chercher et rejoignit ainsi l’os et le Diable ! Guilhem lui avait donc envoyé l’âme d’un de ses chiens ! Celui-ci comprenant qu’il s’était fait berner, fou de rage et ne pouvant détruire ce qu’il avait construit d’indestructible, se jeta dans l’Hérault formant dans sa chute, le gouffre noir aussi appelé « Gour Noir ».

Pont du diable haut dessus du fleuve hérault avec des gens qui se promènent dessus et des gens au loin sur une plage au bord de l'eau